Je ne compte plus le nombre d'enveloppes de retour (préaffranchies ou non) que je reçois chaque année. Depuis trois ou quatre ans, je les conserve précieusement et je m'en sers pour déposer le chèque pour mon loyer dans la boîte aux lettres de mon proprio, notamment.

Je sais qu'on peut utiliser les enveloppes préaffranchies pour son propre usage, mais comme je ne savais pas si je devais ou non masquer le code barre, j'hésitais à le faire. Je n'aimerais pas que la Banque de Montréal reçoive les lettres destinées à mes amis ou à ma famille!

J'ai donc accumulé un grand nombre d'enveloppes, qui m'attendent dans le fond d'un tiroir. Partie acheter du papier 100% postconsommation, l'autre jour, j'ai failli acheter des enveloppes... Je me suis finalement ravisée et j'ai plutôt acheté des étiquettes d'adresse blanches.

Dans le cas des enveloppes de retour qui ne sont pas préaffranchies, je n'aurai qu'à masquer l'adresse du destinataire avec un étiquette et coller un timbre, et le tour sera joué. Dans le cas des enveloppes préaffranchies, je ferai un test. J'enverrai une lettre à une copine en masquant le code barre. Si ça fonctionne, je pourrai utiliser toutes ces enveloppes qui me font de l'oeil depuis si longtemps!

Les Zapartistes (un groupe québécois qui fait de l'humour politique) suggèrent quant à eux d'utiliser les enveloppes préaffranchies pour envoyer aux entreprises qui nous inondent de publicités les publicités de leurs compétiteurs, et ce, à leurs frais!